Accueil » Assurance vie : 5 chiffres à connaître pour en faire un placement (plus) rentable

Assurance vie : 5 chiffres à connaître pour en faire un placement (plus) rentable

L’assurance-vie est un mode d’épargne qui connaît une véritable expansion dans le paysage français. Plusieurs assurés choisissent cette épargne pour le taux de rendement et pour les avantages fiscaux qu’il offre. Toutefois, la complexité de l’univers des assurances occasionne souvent des mauvais placements. Nous avons sélectionné quelques chiffres importants à maîtriser avant tout investissement à l’assurance-vie en 2022.

Un taux de 1,30 % de rendement pour le fonds en euros.

En période normale, le fonds en euros de l’assurance-vie est plébiscité pour la sécurité de votre capital. Seulement, l’année 2022 connaît une inflation d’au moins 2 %. Par conséquent, le taux de rendement du fonds en euros qui était de 1,30 % est moins que le taux d’inflation sans tenir compte du prélèvement fiscal. Les banques classiques s’en sortent avec une moyenne en dessous des 1 %, mais peuvent atteindre un taux maximal de 2,75 %.

Cette faible rentabilité s’explique par le rendement minime que propose le fonds en euros. De plus, le fonds en euros est investi de plusieurs obligations. Les prélèvements fiscaux vont jusqu’à 17,5 %, ce qui se trouve être très préjudiciable en ces temps d’inflation. Le fonds en euros souffre donc d’une lourde conjoncture qui joue de tout son poids sur son rendement.

En ce qui concerne les unités de compte, c’est en termes d’actions et de rentabilité qu’ils sont évalués. Ils dépendent des mouvements des marchés financiers.

Les supports risqués, évalués à 9 % de performance.

Les supports risqués, évalués à 9 % de performance.

Tout investissement qui se veut juteux nécessite une bonne part de risque. Un rendement conséquent implique la possibilité de perdre son investissement. Dans l’assurance-vie, les contrats en unités de compte offrent la possibilité d’effectuer de gros profits. Toutefois, dans ces supports, le risque encouru est à la charge de l’épargnant. Le capital n’est pas garanti par l’assureur.

En cette année 2022, les supports en unités de compte connaissent une performance de 9 %. Une augmentation liée à la hausse des marchés financiers. En effet, alors qu’elle tournait autour des 1,1 % de rendement, les unités de compte bénéficient de la belle saison des marchés financiers. En 2020, le CAC 40 était coté à -7,14 % et en 2021 à +28,85 %. Les unités de compte ont donc connu un véritable boom de leur rendement et résistent à l’inflation.

Le fonds en euros connaît un investissement de 39 % pour les encours.

Le fonds en euros est moins rentable que le support en unités de compte. Il est plus contraignant au niveau des taxes fiscales et ne résiste pas à l’inflation. Les unités de compte connaissent un pourcentage de 9 %, contre 1,30 % pour le fonds en euros. On pourrait sans doute penser que face à cette rentabilité écrasante, le choix des investisseurs se révélerait aisé. Force est de constater que 39 % des encours de l’assurance-vie vie en France sont placés sur le fonds en euros.

La sécurité du capital qu’offre le fonds en euros est un véritable atout pour les Français. Mais cette tendance s’amenuise un peu, la prise de risque commence à intégrer les mentalités. Au moment où le pouvoir d’achat ne cesse de baisser, pour beaucoup d’assurés, l’objectif est de faire des gains rapidement. A cela s’ajoute que beaucoup d’assureurs imposent un pourcentage inscrit en unités de compte pour toute souscription sur le fonds en euros.

Par conséquent, en 2021, les unités de compte ont connu une collecte de gains d’une valeur de 34,7 milliards d’euros, lorsque le fonds en euros à lui a perdu 11 milliards. L’année 2022 s’inscrit dans la continuité des chiffres de l’an précédent. Simplement, pour les deux premiers mois, la collecte s’élève à environ 6 milliards d’euros. Les unités de compte ont une collecte à 7,6 milliards d’euros et le fonds en euros connaît encore un déficit de 1,7 milliards d’euros sur les deux premiers mois de 2022.

Une gestion pilotée à 31 %

La méconnaissance des marchés financiers occasionne la gestion pilotée du contrat d’assurance-vie. La gestion pilotée désigne le fait de céder votre contrat à votre assureur, afin qu’il puisse gérer tous les investissements. Elle a l’avantage de laisser la finance aux experts et de se soustraire des tracasseries administratives et boursières. Vous allez choisir votre profil risque en fonction de vos aspirations et l’assureur ou le gestionnaire du contrat s’occupera du reste. Il effectue l’arbitrage et définit l’allocation qui vous correspond le mieux. Cette gestion a un coût, mais chez certains assureurs, elle est gratuite. Aujourd’hui, la gestion pilotée est démocratisée et regroupe 31 % des cotisations sur les contrats d’assurance-vie.

De nouvelles mesures à partir du 1er juin 2022.

Investir dans l’assurance-vie est un choix mûrement réfléchi et surtout, l’aval de conseillers n’est pas à négliger. Pour garder la sécurité et prendre des risques en même temps, il est conseillé de diversifier son épargne en appliquant notamment la règle du 60-40. Une répartition de votre épargne en fonds en euros et en unités de compte. Tout ceci repose sur les frais que cela vous coûte. Une analyse du marché voudrait que vous évaluiez les tarifs concurrentiels.

Si plusieurs assurances s’abstenaient d’ajouter des informations permettant d’évaluer les frais, la nouvelle réforme des assurances changerait tout. En effet, à partir du 1er juin 2022, les assureurs et autres distributeurs d’assurance auront l’obligation de publier toutes les informations sur leur site web. On parle de frais d’entrée, de gestion, du contrat, etc. Vous avez quelque temps avant de vous décider.

Votre souscription à l’assurance-vie sera soumise à plusieurs paramètres, mais gardez des impératifs comme la qualité et le prix en tête. Le conseil avisé et transparent de professionnels du Groupe Rodin vous sera très important. Vous bénéficierez de tarifs compétitifs et négociés auprès de nos partenaires de Swisslife, Optimum, Aviva, etc.

Le Groupe Rodin, c’est plus de 20 ans d’expérience au service de votre épargne. 

meilleur-placement-assurance

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Revenir en haut de page