Accueil » Différence entre le PER et l’assurance vie

Différence entre le PER et l’assurance vie

Vous hésitez entre le PER ou l’assurance-vie pour votre retraite ? Ces 2 contrats vous permettent de vous constituer une rente ou des fonds propres en investissant dans l’épargne. Si le PER tout comme l’assurance-vie sont tous deux des retraites par capitalisation. L’assurance vie également un investissement financier avec le Groupe Rodin. Si les avantages fiscaux de ces deux modes d’épargne sont indéniables, ils sont différents et n’interviennent pas au même moment.

Différence au niveau de la durée

Les sommes que vous avez versées sur votre PER sont immobilisées jusqu’à l’âge de votre retraite. C’est ce qu’on appelle un produit tunnel. En d’autres termes, ce n’est qu’au moment où vous percevrez votre pension de retraite que vous pourrez liquider vos droits PER et donc percevoir une rente ou un capital. Seules quelques circonstances permettent un retrait au cours de votre vie active.

Au contraire, tout ou partie des sommes contenues dans votre assurance-vie sont récupérables à tout moment. Il vous suffira d’effectuer un retrait (également appelé rachat). Bref, vous pouvez clôturer votre assurance-vie quelques mois après l’avoir ouverte, ainsi que plusieurs décennies plus tard. Cependant, il est conseillé de maintenir ce contrat au moins 8 ans, pour des raisons fiscales.

Différence au niveau du prix

De nombreux frais s’appliquent à ces 2 contrats (frais d’entrée, frais de dossier, paiements, arriérés, virement, etc.). Si les noms sont similaires, les forfaits ou tarifs appliqués ne le sont pas, qu’il s’agisse d’un PER ou d’une assurance vie. Ainsi, le nombre et le montant des honoraires dépendront de chaque contrat et de l’organisme choisi.

Les tarifs appliqués, le soutien financier apporté comme les modalités posées étant différentes d’un contrat à l’autre. Le moyen le plus efficace pour recevoir des devis correspondant à vos besoins est de passer par le Groupe Rodin. Il vous propose une gamme de solutions performantes. Avec ses partenaires de renom tels que Aviva, Swisslife, Generali et bien d’autres.

Epargne avec Rodin

Différence au niveau de la fiscalité appliquée aux versements

Les versements à votre PER pendant la phase d’épargne sont déductibles de votre revenu imposable. Ce qui signifie que les dépôts effectués sont exonérés d’impôt. Il existe toujours un plafond de déductibilité qui correspond à 10 % de vos revenus annuels avec un plafond fixé à 32 419 € en 2019. C’est un avantage indéniable et l’un des principaux avantages du PER. En effet, plus vous êtes soumis à un taux marginal d’imposition élevé, plus la réduction d’impôt est importante.

Les versements que vous effectuez sur votre contrat d’assurance-vie pendant la phase initiale ne vous procurent aucun avantage fiscal.

Différence au niveau de la fiscalité appliquée à la rente

La rente viagère d’un PER doit être déclarée dans vos revenus en tant que rente de retraite. Ainsi, vous êtes soumis, après un abattement de 10 %. A l’impôt sur le revenu (selon votre taux d’imposition) et aux prélèvements sociaux (entre 5,5 et 10 %). Une rente PER n’offre aucun avantage fiscal.

La rente, dans le cadre d’une assurance-vie, est également soumise à l’impôt sur le revenu (selon son taux marginal). Ainsi qu’aux cotisations sociales (entre 15,5% et 17,2%) après un abattement de 30% à 70% qui varie selon les l’âge de l’assuré au moment des versements.

Différence au niveau du décès du souscripteur

Si vous ouvrez un PER, votre organisme vous proposera des options pour protéger financièrement votre famille en cas d’événement malheureux. Vous pouvez choisir de vous abonner ou non :

  • En cas de décès d’un souscripteur PER en phase d’épargne: Votre conjoint et vos enfants percevront une rente (viager, temporaire ou études). Ou des rentes garanties calculées en fonction du montant épargné. Les sommes ne seront pas soumises aux droits de succession ;
  • En cas de décès d’un souscripteur PER pendant la phase de rente: tout ou partie de la rente acquise peut être remboursée à son conjoint et ses enfants, selon le contrat conclu. Les fonds seront exonérés de droits de succession.

L’assurance-vie, en revanche, offre des avantages fiscaux par rapport à la transmission. C’est l’un des points forts de ce type de contrat. Une clause bénéficiaire est toujours incluse dans l’assurance-vie avec Groupe Rodin. Elle permettra aux bénéficiaires de votre choix de recevoir la valeur de votre contrat. Ceci au moment de votre décès et si vous n’avez pas converti votre épargne en rente.

Plan d'épargne retraire - Groupe Rodin

En cas de décès du bénéficiaire, il y a deux règles à retenir :

  • Droits de succession : les primes versées après 70 ans et supérieures à 30 500 € sont imposables (pour tous les contrats conclus du vivant de l’assuré après le 20/11/1991).
  • Abattement de 20 % : cet abattement s’applique aux primes non soumises aux droits de succession et supérieures à 152 500 € par bénéficiaire (pour tous les contrats conclus pour le compte de l’assuré).

Si vous avez opté pour le versement d’une rente, vous pouvez toujours protéger vos proches en cas de décès, de façon optionnelle: la clause de réversion permet à un bénéficiaire d’obtenir votre rente.

Le PER est particulièrement adapté aux contribuables fortement taxés pendant la phase d’épargne car leurs versements sont déductibles du revenu imposable. L’assurance-vie permet, quant à elle, de transmettre un capital important sans être soumise aux droits de succession. Ainsi, selon votre situation et votre stratégie d’épargne-retraite, l’un de ces contrats du Groupe Rodin peut être spécialement adapté à vos besoins.

meilleur-placement-assurance

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Revenir en haut de page