Accueil » Quel est le principe de l’assurance vie ?

Quel est le principe de l’assurance vie ?

L’assurance-vie est le mode d’épargne qui connaît un véritable boom en France. Il s’agit d’un contrat par lequel un assureur s’engage à verser une rente si l’assuré est en vie, ou un capital aux bénéficiaires si l’assuré est décédé. Il octroie de meilleurs avantages que les modes classiques d’épargne comme le Livret A. Sa fiscalité est plus attractive et l’assuré peut choisir ses bénéficiaires comme il l’entend. L’assurance-vie repose sur un principe simple, celui du type de contrat. Voyant ensemble dans cet article, à quoi correspond ce principe sur lequel repose le placement.

Les contrats monosupport en euros.

Le contrat d’assurance-vie dit mono-support donne à l’épargnant la possibilité d’investir sur le fonds en euro uniquement. Dans ce type de contrat, le capital investi et les intérêts versés au cours de la durée du contrat sont garantis. Pour rappel, le fonds en euros est un support d’investissement dans lequel un contrat peut proposer un ou plusieurs fonds en euros. Il est très apprécié en France compte tenu des avantages qu’il propose.

Les avantages du contrat monosupport.

En effet, le fonds en euros offre une sécurité sur le capital. C’est-à-dire que votre investissement sera très peu impacté par les aléas du marché financier. Votre mise initiale ne peut pas être perdue et peut sortir des frais de gestion du compte. C’est à l’assureur de supporter les éventuels risques financiers. Le fonds en euros a un effet cliquet dans la mesure où les intérêts perçus sont définitivement acquis. Ces gains obtenus génèrent à leur tour des intérêts. Enfin, le fonds en euro vous octroie une disponibilité de votre capital et un taux de rendement minimum. Vous aurez un taux de rendement garanti chaque année chez certains assureurs. En principe, vous pouvez effectuer des retraits à votre aise.

Les limites du contrat mono-support.

En ce qui concerne les limites du contrat mono-support, il faut dire qu’on assiste depuis quelques années à des rendements faibles des fonds en euros. Cela s’explique par la baisse des taux directeurs des banques centrales. A cela, s’ajoute la concurrence avec les contrats en unités de compte qui proposent des rendements plus alléchants. Enfin, le contrat monosupport est figé, il est impossible de diversifier le placement de votre épargne sur d’autres supports plus bénéfiques.

Les contrats multisupport.

Les contrats multisupport avec groupe-rodin

Si le contrat mono-support offre une seule possibilité d’investissement, le contrat multi-supports propose une double face. En effet, dans le contrat multi-supports, il est possible d’investir sur le fonds en euros et en unités de compte.

Pour le fonds en euros, le principe reste le même que celui précité dans le contrat monosupport. L’innovation majeure apparaît lorsqu’il s’agit des unités de compte. L’unité de compte désigne les différents supports d’investissement utilisés dans le contrat multi-support. Dans ce type de contrat, le capital n’est pas défini en euros, mais en part. La valeur de ces parts suit le cours des marchés boursiers. Les unités de compte offrent une diversification de l’investissement. Le capital peut être investi sur plusieurs supports pour une répartition en part ou en action.

Au terme du contrat ou au moment où il s’exécute toujours, l’assuré se verra verser des revenus en espèces, issus des parts. Cette somme sera versée aux bénéficiaires si l’assuré décède.

Dans les unités de compte, le risque financier est à la solde de l’assuré. Autant, il profite des hausses, autant il supporte les baisses.

Les avantages du contrat d’assurance-vie multisupport.

Le premier avantage est clairement les gains élevés qu’il propose. Il possède un net avantage sur le fonds en euros qui a un rendement qui se dégrade continuellement. De plus, compte tenu des placements divers que l’assuré peut réaliser, il obtient un meilleur choix de possibilités.

Ceux qui ont une connaissance des marchés financiers s’adonnent à cœur joie aux unités de compte. Non seulement, ils gèrent leur compte, mais bénéficient de la bonne fiscalité de l’assurance-vie.

Avec le contrat d’assurance-vie multisupport, l’assureur peut moduler le risque de son investissement. Pour booster son contrat, il peut prendre des risques élevés au début, puis avoir une gestion mesurée en ayant acquis des plus-values, calmement jusqu’à l’échéance du contrat.

Les inconvénients du contrat d’assurance-vie multisupport.

Si le fonds en euros est moins rentable, il est plus garantis. Les fonds investis en unités de compte ne bénéficient d’aucune garantie de valeur. L’assureur ne peut que garantir le nombre de parts ou d’actions. En cas de crise financière, les unités de compte peuvent connaître des variations désobligeantes. La gestion du risque est une condition pour investir en unités de compte.

Il existe la possibilité de passer des unités de compte au fonds en euros. En cas de crise financière par exemple, cela est recommandé pour éviter de supporter de grosses pertes. Seulement, certains assureurs prévoient à partir des contrats, l’obligation pour l’assuré de conserver un pourcentage minimum sur le support à risque.

On peut aussi évoquer les fonds élevés pour les unités de compte qui sont prélevés chaque année. A ces fonds, s’ajoutent des frais particuliers à verser au gestionnaire.

Le principe de l’assurance-vie est simple, mais il requiert une bonne compréhension. Puisqu’il s’agit de l’investissement d’une vie, il faut investir de manière responsable et peut-être en diversifiant son épargne. Que vous optiez pour le mono ou le multisupport, le Groupe Rodin vous accompagne dans la gestion de votre assurance-vie. Avec des partenaires comme ECA, AVIVA, Optimum, le Groupe Rodin s’engage à un accompagnement durable avec ses clients.

meilleur-placement-assurance

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Revenir en haut de page